Blacklogo without back

EODev lève 46 millions d’euros pour renforcer sa position dans le marché de l’hydrogène et défier le diesel

Hydrogène : EODev collecte 46 millions d'euros pour rivaliser plus efficacement avec le diesel

Basée dans les Hauts-de-Seine, l'entreprise qui conçoit et fabrique des générateurs alimentés à l'hydrogène cherche à stimuler sa croissance et à renforcer sa position concurrentielle contre le diesel.

Par Catherine Bocquet

EODev, qui signifie Energy Observer Developments, a été constitué en 2019 à Issy-les-Moulineaux dans les Hauts-de-Seine. C'est désormais un acteur majeur au niveau mondial en matière de création et de production à grande échelle de systèmes électro-hydrogène alimentés par des piles à combustible. Implantée dans 25 nations et comptant 90 employés, cette entreprise est en passe de multiplier par deux son chiffre d'affaires pour atteindre 18 millions d'euros cette année. Son produit vedette, le GEH2, a été commercialisé à plus de cent unités à l'échelle mondiale en 2023.

Après avoir récolté 20 millions d'euros en 2021, EODev a récemment réussi à lever 46 millions supplémentaires pour explorer de nouveaux marchés et augmenter sa compétitivité. La série B de financement a vu l'entrée de trois nouveaux investisseurs : Tilt Capital Partners, Supernova Invest et CapHorn. Ces derniers permettent à l'entreprise d'équilibrer son tour de table, qui était jusqu'à présent dominé par des acteurs intéressés par l'aspect innovant de sa technologie, y compris le groupe Accor et Amfil (famille Mulliez).

Un autre investisseur, qui se concentre à la fois sur les aspects financiers et industriels de l'hydrogène, rejoint également le groupe : Pulse, le fonds énergétique de CMA CGM. La majorité des actions sont toujours détenues par la société Energy Observer, reconnue pour ses voyages innovants avec son bateau laboratoire autonome en énergie, d'où provient EODev.

Un accord de 20 millions

"Le but de cette collecte de fonds est de nous aider à élargir notre offre et à renforcer notre position sur le marché. Notre produit, déjà bien présent sur le marché, doit le devenir encore plus afin de rivaliser avec le diesel et de remplacer les options à base de carbone", déclare Jérémie Lagarrigue, co-fondateur et PDG d'EODev.

"C'est l'accord d'utilisation d'hydrogène le plus important jamais conclu à l'échelle mondiale", souligne Jérémie Lagarrigue, directeur général et co-fondateur d'EODev.EOdev.

L'entreprise aspire également à réajuster son revenu, qui jusqu'à présent était majoritairement généré à l'étranger, avec 85% de son chiffre d'affaires provenant de sources internationales, dont 30% d'Europe. Récemment, elle a conclu un contrat de plus de 20 millions d'euros avec Toyota Australia. "C'est la plus importante entente sur l'utilisation de l'hydrogène jamais conclue à l'échelle mondiale", indique Jérémie Lagarrigue. L'objectif est d'élargir notre présence internationale dans des pays spécifiques où les gouvernements veulent développer un environnement axé sur l'hydrogène, y compris l'établissement d'une usine EODev sur leur sol. Des pourparlers sont en cours aux États-Unis et en Arabie Saoudite.

Un défi crucial

L'augmentation des capitaux va aussi aider l'entreprise à enrichir son offre avec des articles plus petits et plus puissants. Les marchés principaux qu'elle vise sont déjà pris en compte, comme les sites de construction, le ravitaillement des voitures électriques ou les interventions sur le réseau électrique.

Aussi à découvrir :

EODev a créé des générateurs d'électricité fonctionnant à l'hydrogène.

EODev envisage de se diversifier vers de nouveaux domaines tels que les installations de régulation de la demande d'énergie, conçues pour gérer les variations des conditions énergétiques du réseau électrique. L'entreprise envisage également de se spécialiser dans la protection des réseaux énergétiques afin d'intervenir lors de pannes sur des sites industriels ou commerciaux, des hôpitaux ou des centres de données.

Finalement, l'investissement dans CMA CGM offre de nouvelles perspectives au créateur de solutions décarbonées, en raison de la nécessité pour les entreprises de transport maritime de diminuer de 70% les émissions de microparticules des navires à l'arrêt d'ici 2050. La recharge des grands bateaux et le transport de marchandises par voie maritime constituent, dans ce cadre, un défi crucial pour EODev.

Kathryn Bocquet

Quels outils pour se familiariser avec un contexte compliqué ?

Nos Films

Conflit Israël-Hamas : les premières vidéos des 24 otages relâchés

Pourquoi la Finlande bloque ses passages avec la Russie

Les séquences incroyables de la prise d'un cargo par les Houthis

Production de la série Sentinelles 2

Le plus consulté

Osiris Agriculture envisage de massifier son robot d'irrigation autonome

Microlight3D rend la micro-impression 3D de haute précision plus aisée

Leader Print Group s'illustre dans l'impression numérique de grande taille

En vedette

Gaza : treize premiers otages israéliens libérés

Au procès en appel de Bygmalion, Nicolas Sarkozy nie toute responsabilité pénale

M&A : les coûts d'acquisition des PME baissent

Innovateurs

Hydrogène : EODev collecte 46 millions d'euros pour rivaliser efficacement avec le diesel

AutOCampus met à l'essai des véhicules autonomes à l'université de Toulouse

Leader Print Group s'illustre dans l'impression numérique de grande taille

Conseils

P

L'Équipe

Tous les privilèges sont protégés – Les Echos 2023